Année Lagarce 2007 - Jean-Luc Lagarce

Acte II


jan > juin 2007

Spectacles

 

Juste la fin du monde

reprise

de Jean-Luc Lagarce

mise en scène Anne-Margrit Leclerc

en avril et mai à Verdun, Jarny, Cosnes et Neufchâteau

Louis se déjoue du temps, déjà mort, ou mort déjà, après. Louis comme un ange, peut-être, ailes repliées déjà, revenant bien sûr d’un ailleurs, vers eux, vers ceux-là qui pourront l’entendre – finalement nous, spectateurs – nous dire ce qu’aura été son dernier voyage. Et là, pour compagnons de cet ultime voyage il rappellera les siens, convoquera la famille. (…) Alors, eux parleront, lui diront son absence, leur manque de lui, Louis, brasseront l’enfance, la leur, la sienne, celle du petit Louis, son neveu, l’avenir ; le temps de la famille donc, de ce dimanche-là où venu annoncer sa fin Louis ne fera que les écouter, tant éloigné déjà et pourtant…
Louis donc, hors du temps, sans âge. Eux, ils auront la trentaine, figures immobilisées dans le temps.

Anne-Margrit Leclerc

 
 

Copyright 2007 - theatre-contemporain.net